Munich 3 : l’armada TAD labs

TAD

Dans notre palmarès personnel, l’un des plus beaux sons du salon émanait d’une vaste et sombre pièce où les ondes musicales affluaient dans la plus grande diagonale : celle du constructeur TAD Labs.

Voilà un système monomarque qui s’offre véritablement les moyens de proposer une performance de très grande envergure. Nous avions été séduits les précédentes années par la prestation de TAD à Munich. Rien à dire, voilà qui se confirme !
Cette année, de nouveaux produits font leur apparition, et notamment les enceintes Evolution One, les petites sœurs des exceptionnelles R1.

Tous les produits originels de la série ultime de TAD étaient au rendez-vous : le lecteur D600, le préampli C600, les blocs M600 et les enceintes R1.


Les blocs mono M600 développent tout bonnement 600 watts sous 4 ohms et 300 sous 8. Leur base noire élargie n’est pas un simple découpleur, mais la partie inférieure de leur châssis, en fonte d’aluminium, qui présente d’inestimables vertus en termes de dissipation thermique et de propriétés antivibratoire. En outre, il élargit l’empreinte au sol de l’appareil pour que son ancrage soit plus efficace.